#COVID-19, NOUS SOMMES A VOS COTES

Nombreux sont ceux qui ceux qui multiplient leurs efforts pour être à vos côtés pendant cette période de crise. Cette semaine, nous allons à la rencontre de Laurent TALON, Expert-Comptable au sein de Gestion France Entreprises à Nice Centre.

Laurent, depuis le début de la crise sanitaire, vous travaillez de manière constante pour accompagner vos clients, indépendants, petites et grandes entreprises. En quoi cette situation a-t-elle modifié votre quotidien professionnel ?

Gestion France Entreprises (GFE) est une structure de 75 collaborateurs dans un département où l’activité entrepreneuriale est très importante et à forte dominante sur le secteur tertiaire et touristique. La crise, nous la subissons de plein fouet et elle va avoir un impact considérable sur le tissu économique dans les mois, années à venir. Généralement, les premiers mois d’une année calendaire, nous travaillons sur la clôture des bilans de nos clients. Depuis le confinement, notre quotidien a totalement changé.

Outre cette obligation comptable que nous devons effectuée et pour laquelle il est parfois compliqué de récupérer les pièces nécessaires pour finaliser les comptes annuels et produire certaines déclarations fiscales, nous sommes extrêmement impliqués dans une relation client indispensable et très prenante.

En effet, nous sommes plus sollicités téléphoniquement pour répondre à des questions et surtout à des inquiétudes.

Dans ce contexte, les équipes de GFE essaient d’être pro-actives, d’anticiper les interrogations, afin d’éviter un flux d’émotions difficilement contrôlable.

Concrètement, en quoi cela consiste ?

Être proche de nos clients, les rassurer, les accompagner.

Ce qui est difficile, c’est de savoir que certaines entreprises vont rencontrer de très grandes difficultés et nous devons être à pieds d’œuvre pour les guider au mieux, les aider à faire les bons choix, car n’oublions pas qu’en face de nous, nous n’avons pas que des structures morales, mais des personnes.

Aussi, dès le départ, nous avons essayé nous-mêmes de nous structurer au mieux, avec toutes les implications que cela a pour nous également quant au suivi d’activité. Certains collaborateurs travaillent en présentiel dans nos différentes antennes, d’autres à distance. Nos flux de communication se sont adaptés aux possibilités de chacun pour un accompagnement client des plus efficaces. Bien évidemment, nous rencontrons des difficultés comme la disponibilité de certains ou des horaires décalés induit par le télétravail, mais nous essayons de nous ajuster.

Concrètement, cela se caractérise par une adaptation de notre activité, notamment par le suivi de la posture COVID-19 du Gouvernement et son adaptation : mise en place des aides pour nos clients, leur accompagnement dans l’obtention de celles-ci, production de divers documents afférents (attestation diverses, détermination du besoin de trésorerie des clients, accompagnement dans l’obtention du PGE …), recensement des nouvelles mesures COVID-19 et leur communication, mise à jour des conditions d’obtention, rédaction des notes éventuelles spécifiques à envoyer à nos clients, et surtout une assistance téléphonique pour répondre aux demandes des clients sur le COVID-19. Chaque jour, notre veille économique et juridique doit être complète pour ne pas perdre de temps, avoir la meilleure compréhension des mesures annoncées et la meilleure lecture pour une retranscription à nos clients.

Dès le départ, nous nous sommes structurés et organisés pour être opérationnels avec, par exemple, une forte cohésion des départements spécialisés comme le département social qui a été en première ligne pour accompagner un grand nombre d’entreprises dans la mise en place urgente du chômage partiel.

Pensez-vous que cette crise sanitaire aura généré des répercussions permanentes dans votre façon de travailler ?

D’une part, cette situation inédite nous a amenés à répondre en un temps record à une contrainte extérieure brutale : protection des collaborateurs, mise en place des mesures de distanciation sociale et plan de continuité d’activité.

Nous avons également dû faire face à des flots de communication entrants importants, laissant part aux doutes, attentes, les premières semaines, puis l’application concrète de mesures. Le tout dans une période comptable chargée.

Nous avons dû prendre en compte un volume d’activité différente - qui trouvera une continuité dans les mois à venir - tout en maintenant un lien toujours plus fort avec nos clients pour les écouter, les aider, les accompagner.

D’autre part, nous avons pu mesurer l’élasticité de notre propre entreprise, la flexibilité de chacun. GFE est sous tension mais la cohésion des équipes et son savoir-faire font que nous sommes opérationnels et faisons face à la gestion des priorités.

Cela nous a impacté, individuellement dans nos possibilités d’organisation, dans notre relation et gestion des émotions.

La conscience professionnelle remarquable des collaborateurs de GFE, véritable atout dans une entreprise, a permis de limiter les écueils. De plus, l’échange permanent d’informations et d’idées entre les 9 associés, a eu pour principal objectif : la satisfaction de nos clients.

Nous sommes dans un état d’esprit combatif pour défendre l’intérêt de nos clients, et les aider du mieux que nous pouvons pour traverser cette crise à laquelle personne n’était préparé.